Magazine et revues Vétérinaires > Conseils vétérinaires > Animal de compagnie : comment trouver un bon vétérinaire ?

Animal de compagnie : comment trouver un bon vétérinaire ?

(Mis à jour le: 11 décembre 2020)

Nos animaux de compagnie font partie intégrante de notre famille et c’est pour cela qu’on veuille le meilleur pour eux. On leur donne de la nourriture saine, on fait attention à leur hygiène et quand ils sont malades, on veille à ce qu’ils aient droit à des soins de qualité. Voilà pourquoi il faut choisir pour eux un vétérinaire compétent et attentif à leurs besoins. Comment trouver un tel professionnel ? Découvrez nos astuces …

Prêtez attention au bouche à oreille

Prêtez attention au bouche à oreille

La meilleure façon de trouver un bon praticien c’est d’écouter le bouche à oreille. Si un autre propriétaire a été satisfait des prestations d’une clinique ou d’un vétérinaire, il le recommandera sûrement à d’autres propriétaires ou en parlera autour de lui. La réputation du médecin augmentera et il vous suffira de vous adresser à lui.

Ne vous précipitez pas toutefois et prenez le temps de bien vous renseigner sur le professionnel avant d’y emmener votre chat, votre chien, votre lapin … Demandez à la personne qui vous le recommande les honoraires dudit médecin et ses spécialités. Notez que certains vétérinaires sont spécialisés dans une race animale précise donc pour ne pas perdre son temps, mieux vaut s’en assurer dès le départ.

Pensez aussi à demander à la personne pour quel problème de santé elle est allée consulter ce médecin et quel type de soin il a proposé.

Le bouche à oreille est important, mais encore faut-il que le médecin propose les prestations dont votre animal de compagnie requiert.

Cherchez près de chez vous

Vous avez écouté le bouche à oreille, vous êtes informé sur ledit médecin et êtes convaincu que c’est le praticien qu’il vous faut ? A la bonne heure ! Avant de foncer frapper à sa porte, savez-vous où il pratique ? Si c’est dans votre propre ville, alors allez-y. Mais s’il opère dans la ville voisine ou à l’autre extrémité du pays, pensez-vous vraiment que votre animal de compagnie malade supportera le voyage ?

Lire aussi – Voyage avec son animal de compagnie : zoom sur le passeport européen

Certes, le bouche à oreille est essentiel, mais il faut aussi faire preuve de bon sens. Par conséquent, écoutez le bouche à oreille qui se limite à votre ville et à défaut de bon praticien qui se démarque dans votre zone de résidence, suivez les autres conseils qui suivent …

Renseignez-vous auprès de l’association médecine vétérinaire de votre ville

Malheureusement, le bouche à oreille n’a rien donné et vous êtes toujours là à vous demander qui consulter. Pourquoi ne pas vous adresser directement à l’association de médecine vétérinaire de votre ville ou de votre province. Non seulement, vous obtenez des informations de première main, mais en plus, vous avez l’assurance que vous ne tomberez pas sur un charlatan.

Auprès de l’association, vous pouvez directement demander à avoir les coordonnées ou le contact d’un spécialiste en matière de chat, de chien, de furet, de NAC … Des propositions faites, vous pourrez ensuite vous renseigner sur chaque praticien pour déterminer le meilleur d’entre eux.

Pour votre information : les vétérinaires n’ont pas le droit d’utiliser des termes de supériorité pour attirer les clients. Ainsi, si vous tombez sur un professionnel qui n’hésite pas à clamer qu’il est le « meilleur en ville », méfiez-vous. Un vrai professionnel connaît la règle et ne se vantera pas ainsi.

Adressez-vous à une clinique accessible

Adressez-vous à une clinique accessible

Le terme « accessible » ici a plusieurs sens :

  • Accessible comme près de chez vous
  • Accessible comme abordable
  • Accessible comme adapté à la race de votre animal de compagnie

Les trois sens peuvent être adoptés, mais dans ce paragraphe, on parlera surtout du dernier point. Il faut effectivement savoir que certaines cliniques se spécialisent pour une seule race animale ou se limitent au chat et au chien. Si votre serpent est malade, il va de soi que ces établissements là ne pourront rien pour vous.

De même, certaines cliniques ont une spécialité précise. C’est par exemple le cas lorsque le vétérinaire a été formé dans une discipline parallèle comme l’ophtalmologie. Attention, seuls les praticiens ayant suivi un cursus de spécialisation et accrédité par l’ordre des médecins vétérinaires de votre ville peuvent arborer le titre de « spécialiste ». Par conséquent, si vous tombez sur une clinique ou un vétérinaire se disant « spécialiste », lisez bien sa plaque et renseignez-vous davantage sur le professionnel.

Informez-vous sur les services proposés

Suite à votre petite investigation, vous avez obtenu le nom de quelques « bons » vétérinaires, mais vers qui se tourner ? La meilleure solution c’est d’aller les consulter un par un pour pouvoir établir une comparaison. Auprès de chaque vétérinaire consulté, pensez à demander les différents services proposés, demandez à visiter leurs locaux, voyez de quels équipements ils disposent et bien sûr, parlez des tarifs appliqués.

Puisqu’il y va du bien-être et de la santé de votre animal de compagnie, vous avez le droit de vous assurer qu’il sera bien traité et bien accueilli en cas d’hospitalisation. D’ailleurs, puisqu’on parle d’hospitalisation, il faut vous renseigner là-dessus. La clinique dispose-t-elle d’un hôpital pour ses patients ? Propose-t-elle des services d’urgence ? Le vétérinaire accepte-t-il les consultations à domicile ou les visites de contrôle à domicile ? …

Croyez-nous, obtenir ces informations bien avant que votre animal ne tombe malade est crucial, car dans l’urgence, on saura immédiatement vers qui se tourner. Cela peut lui sauver la vie.

Un conseil, si la clinique refuse de vous faire visiter les lieux, n’insistez pas, mais cherchez ensuite à comprendre pourquoi. Cela peut être signe d’un mauvais traitement des patients, mais pas forcément.

Tenez compte des services d’urgence

Ce point est très important, car il arrive que notre animal de compagnie nécessite vraiment une intervention d’urgence. En choisissant votre vétérinaire, demandez-lui s’il propose des services d’urgence, même en dehors des heures de bureau. Un bon vétérinaire devrait toujours se montrer disponible pour ses patients, de jour comme de nuit. Il acceptera également de faire une consultation à domicile, car dans certaines situations, l’animal peut ne pas être transportable.

Même si vous êtes tombé sur un vétérinaire dévoué et réellement compétent, pensez toujours à avoir le contact d’une clinique disposant d’un service d’urgence. Le praticien lui-même pourrait vous en recommander une au cas où il serait injoignable pour diverses raisons.

Choisissez un vétérinaire à l’écoute et attentif

Choisissez un vétérinaire à l’écoute et attentif

Dès la première consultation de votre animal, vous saurez si le vétérinaire est bon ou non. Comment le savoir ? Voyez comment il accueille votre animal de compagnie. Est-ce qu’il lui parle gentiment ? Est-ce qu’il sait le rassurer ? Est-ce qu’il sait vous rassurer ? Est-ce qu’il vous donne une explication claire sur ce qui arrive à votre petit malade ? …

Un bon vétérinaire doit savoir rassurer et les malades, et leurs propriétaires. Si vous tombez sur un praticien très expéditif, assez brutal en examinant votre animal et qui ne daigne pas à vous expliquer ce qui se passe, n’y remettez pas les pieds. En général, les animaux ressentent tout de suite s’ils peuvent faire confiance ou non à quelqu’un.

Si votre chien grogne dès que le médecin se rapproche, essayez d’abord de le rassurer. Demandez ensuite au médecin de le rassurer à son tour. S’il y arrive, alors c’est qu’il communique bien avec les animaux. Si par contre, votre chien s’affole de plus bel, c’est peut-être parce qu’il ne se sent pas en confiance et qu’il a peur. C’est là que le praticien va vous montrer son savoir-faire à calmer les animaux réticents. Selon la méthode utilisée, vous jugerez s’il est bon dans son domaine ou non.

Lire aussi – La loi sur les chiens dangereux et l’évaluation comportementale

Demandez un vétérinaire qui suit des cours de recyclage

La médecine vétérinaire évolue sans cesse. La preuve, alors qu’autrefois, on ne traitait que les chats et les chiens, aujourd’hui on voit apparaître les NAC, soit des espèces peu communes. Normalement, un bon vétérinaire doit savoir traiter tous les animaux à condition qu’il ait suivi des cours de recyclage. Cela n’empêche toutefois pas certains praticiens de se consacrer aux races habituelles à savoir les chats et les chiens.

Les cours de recyclage servent aussi à mieux s’informer sur de nouveaux traitements,      sur de nouveaux médicaments … N’ayez pas peur de demander au praticien s’il suit une formation continue ou s’il se contente des bonnes vieilles méthodes d’autrefois. Dans la plupart des cas, la formation continue est obligatoire pour pouvoir renouveler son permis d’exercer.

Comparez les prix

Puisque vous avez pris le temps de comparer quelques vétérinaires, prêtez attention au critère tarifs appliqués. Sachez que ces praticiens sont libres de fixer eux-mêmes le prix des consultations et des soins. Combien vous coûte une intervention chirurgicale, un contrôle dentaire, un vaccin, un toilettage, une hospitalisation … En cas d’hospitalisation, les médicaments sont-ils inclus dans le tarif annoncé ainsi que les repas ? En cas d’intervention chirurgicale, l’anesthésiant est-il inclus et justement, quel type d’anesthésiant le praticien va utiliser ?

Il ne faut pas avoir peur de demander, car la santé animale peut coûter très cher et sans être préparé, vous aurez du mal à payer les factures.

Parlez ouvertement de ses honoraires avec le médecin

C’est un point sensible, mais un bon vétérinaire consentira à vous parler de ses honoraires. Vous pouvez ainsi lui demander ses honoraires pour une simple consultation de routine, pour une intervention chirurgicale, pour un soin dentaire … Demandez-lui aussi si les honoraires annoncées incluent une visite de contrôle ou une consultation urgente à domicile en cas d’urgence après une intervention par exemple. Un bon vétérinaire vous fournira un devis détaillé gratuitement.

Pensez à vous renseigner sur les honoraires avant que votre animal ne tombe malade pour avoir le temps de vous préparer.

Dernier conseil : prenez une assurance santé pour votre animal de compagnie

Les soins médicaux et de routine des animaux de compagnie peuvent coûter très cher. Pour ne pas vous retrouver au dépourvu en cas d’urgence (car les maladies et les accidents ne préviennent pas), pensez à leur souscrire une assurance santé. Il existe une garantie de base, mais il est possible d’y ajouter des garanties supplémentaires en fonction de l’état de votre animal de compagnie et de votre attachement à lui.

Auteur de l’article : paula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *