Magazine et revues Vétérinaires > Conseils vétérinaires > Chat : tout savoir sur son territoire

Chat : tout savoir sur son territoire

(Mis à jour le: 6 avril 2021)

Le saviez-vous ? Le chat est un animal territorial. Ce territoire ou plus précisément son territoire, constitue pour lui un repère et il a besoin de le marquer pour se sentir tranquille. Ne vous dites pas que ce petit coin où il a son petit dortoir est son seul et unique territoire. Dans ce dossier, nous allons faire le point sur le territoire chez le chat.

comment le chat définit-il son territoire ?

La notion du territoire pour le chat

Pour cet animal, il considère comme son territoire un espace qu’il occupe de façon permanente ou temporaire. Ceci peut être à l’intérieur comme à l’extérieur. D’ailleurs, votre chat doit avoir son propre territoire dans votre intérieur, mais aussi à l’extérieur, comme dans le jardin ou sur les toits. Pour le chat, son territoire est composé des zones d’activités suivantes :

  • La zone de repos: en général, c’est vous le maître qui va définir cette zone en y plaçant son lieu de couchage. Cependant, le chat peut se créer lui-même son propre espace de repos si celui que vous avez choisi pour lui n’est pas assez confortable et est trop exposé.
  • La zone d’activité: c’est son espace de chasse, d’exploration ou de rencontre. Pour les chats, cet espace se trouve souvent à l’extérieur, mais si vous avez un chat d’intérieur, la zone d’activité va être le lieu de convivialité, d’observation, de nourrissage et de jeu. Cette zone d’activité est souvent spacieuse, car s’il est trop restreint et s’il manque de stimulations, le bien-être de l’animal peut être remis en cause.
  • La zone d’élimination: cette zone ne concerne que les petits félins d’intérieur. C’est l’espace où le chat va faire ses besoins. Ce sera également vous, le maître, qui devrez choisir son emplacement et c’est là que vous devez mettre la litière. Cette zone d’élimination doit être loin de la zone de nourrissage, zone dans laquelle vous placerez sa gamelle.

Le chat ne choisit pas au hasard son territoire. Celui-ci doit comprendre des abris pour se cacher, pour donner vie ou pour élever ses petits et aussi de la nourriture, ne serait-ce qu’un peu. Pour un chat vivant en extérieur, ce territoire peut être très vaste et s’étendre sur plusieurs hectares. Il se peut toutefois qu’il partage certaines zones avec d’autres chas « amis ».

Les comportements territoriaux du chat

Pour vous faire connaître son espace, le chat va adopter des comportements territoriaux. Il peut l’occuper, vu que c’est son territoire, mais il va également le patrouiller, le marquer, le défendre et parfois le partager et l’abandonner.

Le partage du territoire

Cela peut vous paraître étonnant, mais oui, le chat peut très bien partager son territoire. Dans ce cas, son comportement territorial est spatio-temporel. Il peut alors rester dans une zone précise pour une activité spécifique à certains horaires et en dehors de ces horaires, il va accepter qu’un autre animal occupe la zone. Les chats qu’on propose dans les animaleries sont domestiques, ce qui fait que si vous adoptez deux chats, il ne devrait pas avoir de problème sur ce partage du territoire.

Lire aussi – L’arrivée du chaton à la maison

comment le chat marque-t-il son territoire

L’intrusion des chats errants dans votre espace

Il peut arriver que des chats errants ou des chats du voisinage viennent marquer leur territoire dans votre espace ou dans l’espace de votre chat. Dans ce cas, il peut vraiment y avoir conflit. Pour éviter ces soucis, vous pouvez par exemple clôturer le jardin. Évitez également de donner à manger à votre animal à l’extérieur, car ceci peut attirer d’autres animaux. Si un chat errant arrive jusqu’à votre porte et si vous voulez lui donner de la nourriture, emmenez-le en dehors de votre propriété.

Comment le chat marque-t-il son territoire ?

Très attaché à son territoire, le chat le marque et le préserve d’une éventuelle intrusion par des indésirables. Pour ce faire, il dépose son odeur de différentes manières.

Le marquage urinaire

Il n’y a pas que les chiens qui le font, les chats le font également, tant bien les mâles que les femelles. Toutefois, les chats castrés ne s’adonnent pas beaucoup au marquage urinaire. Pour ce type de marquage, l’animal se met près d’un support vertical et se retourne pour émettre un petit jet horizontal d’urines. Si le chat se comporte ainsi, vous avez compris qu’il n’urine pas, mais cherche à marquer son territoire.

Les griffades

Le marquage de territoire chez le chat peut aussi se faire par les griffades. Pour ceci, il griffe un support vertical de haut en bas. Ce support peut s’agir d’un mur, mais aussi d’un fauteuil, d’une écorce d’arbre ou de tapisseries. Sachez que lorsque le chat fait ces griffades, il laisse en même temps des substances odoriférantes sécrétées par les glandes se trouvant entre ses coussinets.

Le frottement

Quand le chat est détendu ou satisfait, il peut frotter son museau contre vos jambes ou encore contre les meubles. C’est aussi un autre système de marquage adopté par les chats. Pour ceci, il peut utiliser ses joues, son museau et la base de sa queue. L’animal y laisse aussi des substances odoriférantes comme celles qu’il laisse lors du marquage par griffades.

les comportements territoriaux du chat

L’importance des marquages

Même si le chat sait que c’est son territoire, il va toujours vérifier si ses marques olfactives sont encore bien présentes. Le fait de les retrouver provoque un effet apaisant et rassurant pour lui. S’il ne retrouve pas ses marques ou si sur son territoire, il trouve des marquages olfactifs d’un autre chat, ceci peut créer chez lui une instabilité émotionnelle. Chez les chats les plus fragiles, ceci peut aller jusqu’à l’anxiété et ils peuvent faire des marquages exacerbés, ce qui peut devenir gênant pour le maître.

Si votre chat fait des marquages excessifs en urinant ou en griffant tout support qu’il rencontre, rassurez-vous : ce n’est pas une maladie. Cependant, une réprimande ne va pas non plus le calmer. Celle-ci ne va qu’aggraver la situation. Pour soigner cette anxiété, vous pouvez vous rendre dans une boutique pour chats pour vous procurer des phéromones d’apaisement. Une fois que vous avez le produit, vaporisez-le sur les portes et les canapés. Si l’état du chat ne s’améliore pas, prenez rendez-vous chez le vétérinaire.

Ceci pourrait également vous intéresser – Tout savoir sur l’alimentation du chat

Auteur de l’article : Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *