Magazine et revues Vétérinaires > Non classé > Comment faire pour bien choisir une tondeuse pour votre chien ?

Comment faire pour bien choisir une tondeuse pour votre chien ?

(Mis à jour le: 11 mai 2020)

Comment faire pour bien choisir une tondeuse pour votre chien ?

Même si vous n’avez pas un caniche ou un Yorkshire, vous devez tout de même tondre votre chien. Ceci va éviter la formation de nœuds dans son pelage, le mettre à l’abri des infections et aussi améliorer son confort. Pour ce toilettage, vous pouvez prendre rendez-vous chez un professionnel, mais vous pouvez aussi le faire vous-même, mais il vous faudra une tondeuse. Quelle tondeuse choisir ? Lequel est le plus adapté à votre chien ? Dans ce dossier, nous allons vous donner quelques conseils pour ce choix.

Une tondeuse semi-professionnelle ou une tondeuse professionnelle ?

Il est évident que si on se penche sur la performance, la tondeuse professionnelle passe largement devant la tondeuse semi-professionnelle. Cependant, cette dernière peut très bien faire l’affaire pour certaines races de chiens. C’est le cas si vous avez un chien avec des poils longs et fins comme le yorkshire ou avec des poils plus faciles à entretenir comme ceux du chihuahua. Certes, le modèle semi-professionnel est plus facile à utiliser, mais vous serez limité par rapport au choix des coupes.

Si vous avez un toutou à sous-poils comme un berger belge, un cocker ou un terre-neuve ou un tout avec des poils frisés et laineux, la tondeuse professionnelle est plus recommandée. Elle est plus puissante et elle est livrée avec différentes têtes de coupe, ce qui va vous aider à tondre optimalement votre chien. Pour les maîtres avec plusieurs animaux de compagnie, il serait aussi plus judicieux de se tourner vers le modèle professionnel. Vous pourrez ainsi choisir entre les têtes de coupe et faire une tonte plus rapide.

Les critères à prendre en compte pour ce choix

bien choisir une tondeuse pour votre chien ?

Il faut considérer l’achat d’une tondeuse pour chiens comme un investissement. Vous ne devez donc pas faire du prix le critère de choix principal. Sur le marché, les moins chers sont vendus à partir de quelques dizaines d’euros, mais comprenez que côté performance et durabilité, ils ne sont pas les meilleurs. Les modèles professionnels peuvent coûter jusqu’à plus de 400 euros. Cependant, le plus cher n’est pas forcément le meilleur et le plus adapté à votre chien. Pour ne pas regretter cette acquisition, vous devez prendre en compte certains critères.

Le niveau de sonorité

Pour vous, ce ne sera pas si gênant si la tondeuse soit bruyante ou non, mais pour le chien, c’est un vrai souci. Pour que cette tonte se déroule sans encombre, vous devez choisir une tondeuse qui fait le moins de bruit possible. Evitez directement le modèle qui fait plus de 50 décibels. D’ailleurs, le modèle qui fait moins de bruit et de vibration ne coûte pas si cher.

La vitesse et la puissance du moteur

Les tondeuses professionnelles sont bien plus performantes, mais elles n’affichent pas toutes les mêmes valeurs pour ce qui est de la vitesse et la puissance. Pour faire un choix judicieux, vous devez vous référer à la race de votre chien. La vitesse de rotation par minute ne doit pas non plus être négligée. C’est elle qui va faire en partie la facilité de la tonte. Si votre animal a des poils denses et emmêlés, choisissez un modèle avec une vitesse lente. Si c’est votre premier tondeuse pour chien, ne vous embarquez pas dans un modèle qui propose des vitesses variables : vous risquez de vous perdre à l’utilisation. Oubliez les tondeuses avec un moteur très puissant, si vous avez un petit toutou. Comprenez bien que plus la puissance et la vitesse sont élevées, plus l’appareil sera bruyant et ceci risque de faire peur à votre petit animal de compagnie.

Avec ou sans fil

On ne va pas non plus vous mentir que la tondeuse sans fil est bien plus maniable, car elle offre plus de liberté de mouvement. Cependant, si vous choisissez un modèle sans fil, vous devez vérifier l’autonomie de la batterie. Il ne va pas être pratique, comme il le prétend être si vous devez le recharger au milieu de la tonte. La charge peut être aussi rapide, mais ce sera agaçant pour le chien. Si vous n’êtes pas séduit par le modèle sans fil, choisissez un modèle filaire, mais vérifiez la longueur du câble pour avoir cette liberté de mouvement.

Les autres critères

A ce stade, vous pouvez déjà avoir un modèle qui vous plaît bien et qui correspond à votre chien, mais pour plus de praticité à l’utilisation, penchez-vous sur d’autres critères. Vous pouvez par exemple voir la taille et le poids de l’appareil. S’il est lourd et grand ou s’il est trop petit ou trop léger, il ne sera pas très ergonomique. Notez aussi que si la tondeuse est vraiment petite, on sentira plus les vibrations.

Il sera aussi plus pratique de se retrouver avec plus d’accessoires. Choisissez une tondeuse qui est livrée avec une paire de ciseaux et un peigne. Si vous vous êtes tourné vers un modèle professionnel, car vous avez deux ou trois chiens à la maison, faites attention au nombre de têtes de coupe.

Lire aussi – Alimentation du chien : les grandes lignes à retenir

Quand et comment tondre son chien ?

Même si les poils de votre chien deviennent longs très rapidement, ce n’est pas une raison de faire la tonte toutes les semaines. Ce pelage lui sert de protection en été comme en hiver. Deux fois par an, c’est largement suffisant en ce qui est de la fréquence de la tonte. Cependant, prenez tout de même en compte du type de poils de votre chien et de la rapidité de leur pousse. Même si vous avez la tondeuse adaptée, le travail de tonte qui vous attend ne sera pas si facile. Il faudra attendre le meilleur moment avec votre chien pour faire ce soin.

Avant de commencer, vous devez vous assurer que votre chien soit bien calme. Mettez-le dans une position confortable sans le coucher et allumez la tondeuse pour voir si le bruit ne l’effraye pas. Pour ne pas blesser votre chien, faites la tonte à deux : une personne va s’occuper de la tonte proprement dite tandis que l’autre va le tenir et le calmer.

Auteur de l’article : clemence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *