Magazine et revues Vétérinaires > Conseils vétérinaires > La teigne : un résumé en sept points

La teigne : un résumé en sept points

(Mis à jour le: 6 septembre 2019)

Ceux qui ont des animaux à la maison ont sûrement déjà entendu parler de la teigne du chat et du chien. Il s’agit d’une infection qui touche particulièrement les cheveux et il n’y a pas que les animaux qui peuvent être affectés. Quels sont les différents types ? Comment se manifeste-t-elle ? Que faire en cas d’infection ? Nous allons vous révéler tout à travers ce petit résumé.

Les dermatophytes, les champignons responsables

La teigne est causé par des champignons microscopiques appelés les dermatophytes. Dans sa catégorie, on trouve de nombreuses espèces et la majorité d’entre elles peuvent parasiter de mammifères en mammifères. Il n’y a pas que les chats et les chiens qui peuvent être touchés, les chevaux, les souris, les lapins, les cobayes peuvent l’attraper.

D’après les vétérinaires, les espèces désignées responsables chez les chats et les chiens sont pour la plupart du temps les microsporum canis, les Trichophyton mentagrophytes, les Microsporum gypseum et les Microsporum persicolor. Lorsque son animal domestique est alors atteint de la teigne, il y a de fortes chances qu’il contamine son propriétaire et son entourage.

 La teigne, une infection des cheveux mais pas que …

La teigne est souvent présentée comme une infection des cheveux. En réalité, c’est une infection dermatologique. Les champignons responsables peuvent s’attaquer à la barbe, aux poils et aux ongles. On distingue même une autre forme d’infection causée par les dermatophytes qui peuvent toucher la peau. On parle alors d’« herpès circiné ».

Le mode de transmission

Lorsqu’on parle de la teigne, on peut compter trois modes de transmission. Il peut se transmettre d’animaux à humains. Vous pouvez alors attraper cette infection par le poil d’un animal contaminé. Si le champignon responsable est le microsporum canis, en général, on ne peut pas envisager la transmission d’hommes à hommes.

Le second mode de transmission est d’humain à humain. Dans ce cas, vous pouvez l’attraper en vous mettant en contact direct avec les cheveux ou les poils contaminés. Si vous savez alors qu’une personne est atteinte par cette infection, ne lui empruntez pas son chapeau, son oreiller ou sa serviette de toilette.

Il peut aussi arriver que vous soyez atteint de la teigne, même si vous n’avez pas d’animaux domestiques, ni de personne contaminée dans votre entourage. Le troisième mode de transmission se fait par le sol. Ce sont des cas très rares, mais certains champignons responsables vivent dans le sol.

Reconnaître la teigne chez le chat ou le chien

la teigne chez le cha
Source : Pinterest

La teigne chez le mammifère est une maladie  produisant des problèmes de peau. Le vétérinaire peut vous parler des signes classiques comme la perte de poils. La zone touchée a une forme arrondie et elle peut toucher une ou plusieurs parties de son corps. Au fil du temps, elle s’agrandit.

Parmi les signes de la teigne chez le caht ou le chien, on peut aussi citer la séborrhée, les croûtes et les pellicules localisées ou généralisées. Chez certains animaux, cette infection peut se manifester par des boutons, des nodules, des fissures ou des déformations des griffes.

Dans tous les cas, dès que vous constatez une anomalie chez votre animal de compagnie, consultez un vétérinaire pour confirmer s’il s’agit bien de la teigne.

La teigne chez l’humain

La teigne chez l’humain
Source : Pinterest

Chez l’homme, cette infection touche plus le cuir chevelu et on distingue trois types de teignes. Au début, elle se présente par de petites plaques squameuses parfois un peu érythémateuses. On a la teigne tondante à grandes et à petites plaques qui touchent généralement les enfants entre trois et dix ans. Dans ces formes, la plaque squameuse forme une lésion sur laquelle les cheveux contaminés sont cassés courts et se trouvent à une même longueur. Vous aurez un contour bien défini, mais au fil du temps la zone va s’élargir.

Il y a la teigne suppurative qui se présente sur le crâne sous la forme d’un macaron érythémato-squameux. Au bout de deux semaines, la plaque va avoir par-dessus un bloc d’un aspect inflammatoire et pustuleux. Chez les sujets les plus fragiles, ces signes peuvent s’accompagner de fièvre, de douleurs ou de ganglion satellite.

Soigner son animal atteint de la teigne

Pour confirmer que votre chat ou votre chien est atteint de la teigne, il faudra lui faire passer plusieurs examens comme la lampe de Wood et la biopsie cutanée. Le traitement de votre animal de compagnie prendra alors plusieurs semaines. Selon la gravité et le type de teigne, le vétérinaire peut lui donner des remèdes antifongiques locaux. Il peut dans certains cas donner un fongicide par voie orale.

Pour limiter la transmission, il faudra penser à isoler l’animal infecté. Vous devez stériliser tous ses affaires qui peuvent être contaminées comme sa litière. Nettoyez également les équipements qui sont susceptibles d’être infectés comme le canapé ou le tapis sur lequel il traine. Pour ceci, utilisez de l’eau de Javel, du chlore ou des fongicides.

Le traitement de la teigne chez les humains

Chez l’homme, le traitement est plus long et peut prendre jusqu’à huit semaines. La première étape passe par la coupe des cheveux. Vous ne pouvez pas faire le rasage, car ceci peut favoriser la pénétration des dermatophytes dans l’organisme.

Pour ceci, le médecin peut vous donner de la griséofulvine et de la terbinafine. A la prise de ceux-ci, il faut instaurer un régime alimentaire riche en graisses. Ceci va faciliter l’absorption des agents. Il se peut que ces médicaments causent des effets secondaires comme des douleurs abdominales, des vertiges et des céphalées.

En fonction du type de la teigne et du degré de la contamination, le médecin peut donner un traitement local. Il peut alors vous donner une pommade ou une crème contenant des agents fongicides. Utilisez aussi un shampooing antiseptique.

Pour limiter la transmission, il faudra isoler la personne atteinte dans sa chambre, notamment s’il s’agit d’un enfant. Il peut facilement le transmettre à ses frères et sœurs.

Auteur de l’article : Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *