Magazine et revues Vétérinaires > Conseils vétérinaires > Votre chien est malade : comment réagir ?

Votre chien est malade : comment réagir ?

(Mis à jour le: 3 février 2020)

Un chien, lorsqu’il va bien, est dynamique et joyeux. A certains moments, vous pouvez remarquer qu’il soit moins actif et qu’il se blottit dans un coin. C’est peut-être un moyen pour attirer votre attention, donc ne l’ignorez pas, car il y a des chances qu’il ne se sente pas bien et qu’il est malade. Alors est-il réellement malade ? Dans ce cas, comment réagir ?

Votre toutou est malade

Comportement chien malade
Les symptômes d’un chien malade

Comme vous êtes son maître, vous êtes sûrement celui qui est le mieux placé pour détecter un comportement anormal et des symptômes explicites. Aussi occupé que vous pouvez être, il faudra tout de même être attentif par rapport aux signes que vous envoie votre animal de compagnie. Apprenez à détecter ces signes qui disent qu’il ne va pas bien.

Un changement d’attitude

Lorsqu’un chien ne va pas bien, vous allez facilement remarquer son manque de dynamisme. Il ne viendra pas vous réveiller le matin, se frotter à vous pour demander votre attention, vous faire la fête lorsque vous arrivez à la maison … Pour confirmer ce manque de dynamisme, proposez-lui son jeu préféré, s’il ne réagit pas, c’est qu’il peut vraiment être malade.

Pour les races de canins qui sont d’habitude calme, un malaise peut les rendre un peu plus agités. Si votre toutou est d’habitude très affectif, il peut être agressif lorsqu’il est malade. Il peut également vous alarmer par un manque d’appétit. Il peut arriver que votre chien boude lors d’un repas, ce n’est pas forcément une maladie qui en est la cause, mais si ce manque d’appétit s’étale sur plus de 24 heures, c’est qu’il y a un problème. Lorsqu’il est malade, il peut aussi uriner à la maison et ce n’est pas normal pour un animal bien dressé et éduqué.

Lire aussi :

Les signes cliniques

Il y a tout de même des symptômes qui ne trompent pas, c’est le cas des vomissements et des diarrhées répétitifs dans une même journée. Le chien peut même avoir un peu de sang dans son vomi ou dans ses selles. Dans ce cas, il peut être atteint d’une maladie gastro-intestinale ou de vers digestifs. Ces signes peuvent aussi être associés à la présence d’ulcères gastriques ou d’un corps étranger dans son estomac.

Votre toutou peut aussi présenter une soif excessive et un besoin d’uriner souvent. Ce sont les signes qu’on peut avoir lorsqu’il souffre de diabète, d’une maladie hépatique ou rénale. Dans le cas où il a du mal à uriner, c’est peut-être à cause d’un problème urinaire ou de calculs de la vessie. S’il semble être fatigué ou abattu, même n’ayant pas fait sa balade du jour, c’est qu’il ne va pas bien. La fatigue et l’abattement peuvent être afférant à une maladie cardiaque.

Un chien malade peut perdre ses poils ou avoir des démangeaisons cutanées. C’est peut-être à cause des puces, des acariens ou de la gale des oreilles. S’il boite un peu, s’il a du mal à se tenir sur ses pattes ou à se lever, il se peut qu’il ait l’arthrose, la dysplasie de hanche, une hernie discale ou une rupture des ligaments croisés du genou. Une toux persistante peut aussi être un signe d’une trachéo-bronchite infectieuse, d’une maladie cardiaque ou pulmonaire.

Comment réagir ?

Chien malade, comment le soigner ?
Comment réagir quand son chien est malade et comment le soigner ?

Face à certains changements de comportements, on peut comprendre que vous soyez plus strict avec votre chien. En effet, il n’est pas agréable qu’il urine dans la maison ou qu’il soit agressif. Cependant, pour le bien de votre chien, vous ne devez pas réagir ainsi et s’il est vraiment malade, il est préférable d’agir le plus tôt possible pour qu’il guérisse rapidement.

Inspecter et rester attentif

Pour confirmer les signes énoncés ci-dessus, vous devez procéder à une inspection et rester attentif par rapport au changement de comportements. Pour cette vérification, vous devez voir :

  • Son pelage : essayez de déceler une éventuelle plaie,
  • Sa peau : tirez-la et si les plis restent bloqués, c’est peut-être qu’il est déshydraté,
  • Ses yeux ou son nez : vérifiez s’il n’y a pas d’écoulement, si sa truffe n’est pas chaude ou si sa respiration est bien régulière,
  • Ses gencives, sa langue et sa paupière inférieure : il faut aussi les tirer pour vérifier les muqueuses. Si sa paupière vire au blanc ou au jaune, ce n’est pas bon signe,
  • Ses babines : tentez de voir s’il n’a pas une dent abîmée,
  • Les embouts de ses pattes et ses jambes,
  • L’intérieur de ses oreilles : regardez s’il n’y a pas de débris de végétaux,
  • Ou son ventre : palpez pour voir si c’est dur ou s’il sent des douleurs.

Si vous avez un thermomètre chez vous, vous pouvez l’utiliser pour prendre sa température. Si elle est inférieure à 37,5°C ou supérieure à 39°C, c’est qu’il est vraiment malade.

Adopter les réflexes appropriés

A ce stade, vous avez déjà une confirmation que votre chien est malade, mais vous ne savez pas exactement, ce qu’il a. Le réflexe que vous devez avoir est alors de se rendre chez le vétérinaire. Cependant, si vous vivez à la campagne et que le vétérinaire se trouve encore à quelques kilomètres, il faudra adopter les bons réflexes face à certaines situations. Il se peut aussi que le vétérinaire ne peut pas vous recevoir dans l’immédiat, dans ce cas aussi, vous devez réagir correctement.

Essayez de téléphoner au vétérinaire pour qu’il puisse vous indiquer les premiers soins à donner à votre chien. Afin qu’il puisse vous aider, donnez-lui le maximum d’informations sur les dernières 24 heures de votre toutou. Si ce professionnel n’a pas indiqué un médicament en particulier, évitez d’en donner à votre animal.

Lorsque vous le prenez aussi, soyez prudent, doux et minutieux, car si vous touchez une zone où il a mal, il peut être agressif, voire vous mordre. Ne le forcez pas s’il n’a pas envie. Faites lui comprendre que vous agissez ainsi pour sa guérison. Ne vous affolez pas non plus pour ne pas transmettre votre stress et votre inquiétude à votre toutou.

Auteur de l’article : Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *