Magazine et revues Vétérinaires > Conseils vétérinaires > Zoom sur la stérilisation du chat

Zoom sur la stérilisation du chat

(Mis à jour le: 3 novembre 2019)

Le chat connaît aussi des changements d’humeur et en particulier, les femelles lorsqu’elles entrent en période de chaleur. Votre animal de compagnie peut être plus agressif et ses miaulements peuvent être intempestifs. Ces désagréments peuvent vous déranger et dans ce cas, vous pouvez envisager la stérilisation.

La stérilisation est-elle un acte responsable ?

Vous pouvez avoir une certaine hésitation sur la stérilisation de votre chat et on peut tout à fait comprendre. Sachez toutefois qu’en France, plus de la moitié de la population féline est stérilisée et dans certains pays, les statistiques sont encore plus importantes. En passant à cet acte, vous évitez à votre minou certains problèmes de santé et les troubles de comportements. De nombreuses études ont également démontré que la stérilisation augmente l’espérance de vie de l’animal. La durée de vie d’un chat non stérilisé dépasse rarement les dix ans et pourtant, lorsqu’il est stérilisé, il peut vivre jusqu’à 18 ans. Ne serait-ce que sur ce point, on peut juger la stérilisation comme un acte responsable.

Les avantages de la stérilisation du chat

La stérilisation, pour ce félin, va supprimer le cycle sexuel. C’est de là que vont en découler les avantages. Si vous avez un mâle et une femme à la maison, vous n’avez aucune crainte d’avoir des petits chatons. Il n’y aura pas non plus ces désagréments et les petits soucis liés à la période de chaleur comme les querelles entre chats, les miaulements nocturnes, les fugues … Dans cette intervention, les bénéfices ne sont pas que du côté du propriétaire. Le chat sera moins exposé aux maladies infectieuses virales comme le sida du chat. Le mâle ne fera plus ces marquages urinaires. Vous pouvez également espérer une longévité plus importante.

La stérilisation du chat

Prendre bien soin de son chat après la stérilisation

Même si la stérilisation semble être un acte bénin, elle peut tout de même avoir des répercussions négatives si vous ne suivez pas correctement les recommandations du vétérinaire. Dans le cas d’une stérilisation chimique, notamment dans la prise des hormones, une dose en plus peut favoriser sur le long terme la formation de tumeurs mammaires et les infections de l’utérus. Pour le cas de la stérilisation chirurgicale, les conséquences sont moins importantes, mais il peut tout de même mener vers la formation de calculs urinaires.

Pour éviter ces conséquences néfastes, il faut toujours bien prendre soin de son animal de compagnie. Il devra recevoir une alimentation de qualité et surtout adapté à sa situation. Vous devez également bien respecter son nouveau rythme de vie. Après la castration, il peut être moins actif et plus calme et pour son confort, offrez-lui un panier bien douillet. Ne le forcez pas non plus à adopter une nouvelle compagnie.

Qu’en est-il de la stérilisation et de la prise de poids ?

Parmi les effets de la stérilisation, on expose souvent la prise de poids, mais celle-ci ne va pas concerner tous les chats. Cet acte va diminuer les besoins énergétiques de votre animal de compagnie. S’il est déjà en surpoids, il y a de fortes chances qu’il prenne encore plus de poids. Cette situation s’explique sa faible activité.

Pour éviter ceci, il est important de se rendre chez un vétérinaire tous les quinze jours pendant un trimestre pour suivre l’évolution pondérale de votre chat. En fonction du bilan, vous pourrez revoir l’alimentation de votre chat et prendre les mesures nécessaires. Il est à préciser que ce n’est pas la stérilisation en elle-même qui va favoriser la prise pondérale, mais plutôt le changement de comportement et de métabolisme que celle-ci va occasionner.

Les différentes techniques de stérilisation

Pour la femelle, le vétérinaire peut proposer la stérilisation chimique. Cette dernière consiste en la prise d’une pilule contraceptive ou en l’injection tous les six mois. Une fois que votre chatte a commencé ce traitement, vous ne pourrez plus l’arrêter à moins que vous désiriez qu’elle ait des petits. Si vous ne voulez pas avoir à vous rendre chez le vétérinaire régulièrement, vous pouvez envisager la stérilisation chirurgicale. Pour ceci, on retire ses ovaires, voire son utérus. C’est une intervention irréversible et il n’y a aucune possibilité de gestation.

Pour le mâle, on parle plus de castration. Cette intervention consiste à enlever les testicules et elle est aussi irréversible. Après cette opération, vous n’aurez pas de médicament spécifique à donner ou de traitement particulier à faire suivre à votre minou. Avec la castration, le chat ne produira plus de testostérone, ce qui n’est pas le cas de la vasectomie. Pour cette dernière, on coupe et on bouche les différents canaux. Ceci explique que votre chat va garder les mêmes comportements comme le marquage de territoire.

La stérilisation du chat

Quand stériliser son chat ?

On peut passer à la stérilisation du chat à ses cinq ou six mois qu’il soit un mâle ou une femelle. Pour la chatte en particulier, il est préférable de le faire avant les premières chaleurs et avant la première portée. Ainsi, elle sera moins exposée aux tumeurs mammaires et aux infections. Cependant, il est bien possible de stériliser le chat à n’importe quel moment de sa vie, mais l’idéal est d’agir le plus rapidement possible. C’est également le cas chez le mâle. Le vétérinaire acceptera de le faire dès que l’appareil génital est entièrement développé et que les testicules sont totalement descendus.

Cas particulier : un mâle et une femelle à la maison

On peut très bien se demander lequel de ses chats doit être stérilisé s’il y a un mâle et une femelle à la maison. La réponse est simple : faites stériliser les deux. Le mâle n’aura pas des comportements gênants et la femelle ne développera pas certaines maladies. Cette solution offrira plus de confort, que ce soit à vous qui êtes le maître ou à vos chats.

La stérilisation d’un chat doit se faire auprès d’un vétérinaire et le coût est variable d’un professionnel à un autre. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de plusieurs vétérinaires pour comparer les prix. Pour une femelle, cette intervention pourra être facturée autour de 70 € et pour un mâle autour de 100 €.

 

Auteur de l’article : Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *