Magazine et revues Vétérinaires > Conseils vétérinaires > Des invités allergiques aux chats : que faire ?

Des invités allergiques aux chats : que faire ?

(Mis à jour le: 2 juillet 2019)
Des invités allergiques aux chats : que faire ?
4.5 (90%) 2 vote[s]

Nos chats ont beau faire partie de la famille, il y a toujours des amis, des proches, des voisins, des collègues, des connaissances, … qui y sont allergiques. Parfois, on se dit qu’après tout, c’est leur problème, mais leur problème devient le vôtre dès lors que vous les invitez chez vous. Que faire alors pour ces invités allergiques ne prennent pas leurs jambes à leur cou en voyant vos boules de poils ?

L’allergie aux chats : quels sont les symptômes ?

L’allergie aux chats

Dès qu’une personne qui doit séjourner chez vous se déclare être allergique au chat, notre premier réflexe est de penser aux poils que Patou a laissé traîner partout à travers la maison. Il faut néanmoins savoir que les poils en tant que tels ne sont pas les véritables sources d’allergie aux chats, mais cela vient plutôt d’une protéine, la Fel d1 que l’on retrouve dans ses poils, mais aussi dans sa salive, dans son urine et sur sa peau. Cela signifie que vous aurez beau « dépoiler » toute la maison, cette protéine est difficile à chasser. Heureusement, quelques astuces existent pour réduire les risques d’allergie chez vos invités.

Avant de passer aux astuces, tâchons d’abord de déterminer quels sont les symptômes d’une allergie aux chats, histoire de corroborer par la suite les dires de vos convives. Cela se manifeste par :

  • de l’urticaire qui apparaît sur le visage ou sur la poitrine
  • des éternuements
  • une congestion nasale
  • une démangeaison au niveau des yeux avec écoulement
  • une toux avec une respiration sifflante
  • de la rougeur au niveau de la peau mise en contact avec le chat
  • la gorge qui démange, …

Chez les personnes les plus susceptibles, ces symptômes apparaissent en quelques minutes alors que chez certains sujets allergiques, cela peut mettre plusieurs heures. Et bien sûr, les symptômes peuvent apparaître un à un.

Découvrez aussi :

Comment réduire les risques d’allergie aux chats chez vos invités ?

Chat

Si vous avez un chat chez vous et que vous souhaitez inviter quelqu’un à la maison, il est conseillé de lui demander s’il n’est pas allergique aux chats. Cela peut vous paraître futile et pourtant, sachez que l’allergie aux chats peut empirer et muer en asthme ou en hyperactivité bronchique si les sujets allergiques sont exposés de manière prolongée ou régulière.

De ce fait, pour leur éviter cela, s’informer est une mesure préventive et en plus, cela vous donne le temps de réduire les risques à travers ces quelques astuces :

  • L’aspirateur à passer dès la veille du rendez-vous :

Il faut penser à nettoyer la maison la veille du jour où l’invité allergique doit passer chez vous. Par nettoyer, on pense bien sûr à l’aspirateur, mais aussi aux autres matériels capables de retirer les poils de chat qui traîne.

Pourquoi le faire un jour à l’avant ? Parce que cela donne le temps aux particules soulevées pas l’aspirateur de se tasser avant que votre invité n’arrive. Si vous le faites le jour même du rendez-vous, votre invité affichera les signes de l’allergie dès qu’il aura passé la porte.

  • Lui réserver un fauteuil pas trop prisé par Patou :

Le chat est un vrai touche-à-tout à la maison. Il aime s’allonger sur votre lit, sur le rebord des fenêtres, au milieu du salon, sur la moquette, sur les canapés, … Cela signifie qu’il laissera ses poils partout donc quand votre invité sera là, réservez-lui un fauteuil où Patou n’a pas encore mis ses pattes ou qu’il n’utilise que rarement. Bien sûr, il faudra le nettoyer dès la veille, mais ce sera déjà des risques en moins.

  • Prévoir beaucoup d’antihistaminiques :

Un sujet allergique a généralement des médicaments sur lui, car il ne peut jamais prévoir sous quoi il va être exposé en sortant de chez lui. Toutefois, vous, de votre côté, vous devez aussi prévoir des antihistaminiques au cas où l’invité aurait oublié d’en emporter. Ces médicaments permettront de calmer un peu la crise en attendant d’arriver chez le médecin.

  • Délimiter une pièce sans chat :

Si vous avez la chance d’avoir plusieurs pièces à la maison, pensez à instaurer une pièce sans chat dès que vous ramènerez le petit matou chez vous. En grandissant, faites-lui comprendre que telle ou telle pièce lui est interdit et il assimilera assez vite ces valeurs. Grâce à cette astuce, vous pourrez accueillir des visiteurs allergiques aux chats sans craindre une crise.

 

Auteur de l’article : Sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *