Magazine et revues Vétérinaires > Conseils vétérinaires > Comment prendre soin de son chat et de son chien en hiver ?

Comment prendre soin de son chat et de son chien en hiver ?

(Mis à jour le: 2 novembre 2021)
4.5/5 - (2 votes)

Le chat en hiver

La température commence à baisser doucement et les feuilles commencent à jaunir. C’est certain, l’hiver est bientôt là. D’ores et déjà, il faut préparer vos animaux à quatre pattes à cette saison qui rime souvent avec maladies et grand froid. Voici ce qu’il faut savoir pour bien passer l’hiver avec son chat et/ou son chien.

Une bonne alimentation

Pour lutter contre le froid, nos animaux de compagnie vont dépenser plus de calories. Voilà pourquoi il faut leur donner une alimentation adaptée quand vient l’hiver. Globalement, il faudra augmenter leur ration quotidienne de 10 à 20 % et remplacer l’aliment d’entretien habituel par un autre qui soit plus riche en protéines.

Cette transition alimentaire doit être faite en douceur dès l’automne pour que leur organisme prenne le temps de s’habituer une fois l’hiver venu.

Notez que ce changement doit surtout être fait pour les animaux qui vivent à l’extérieur ou habitués à sortir dehors même en hiver. Pour ceux qui vivent dans le confort d’un appartement et qui ne sortent que rarement, le régime habituel suffit.

Un Berger Allemand habitué à mener la grande vie dans le jardin aura, par exemple, besoin d’une alimentation enrichie en hiver alors que le chihuahua qui se prélasse à longueur de journée devant la cheminée n’en aura pas besoin.

A lire aussi – Quels chiens pour vibre en appartement ?

Le laisser à l’extérieur ou le faire rentrer à la maison

Le laisser à l’extérieur ou le faire rentrer à la maison

C’est une question que beaucoup de maîtres se posent quand vient l’hiver. En voyant la neige, la pluie, le vent et le thermomètre qui ne cesse de chuter, il est normal de s’inquiéter.

Ce qu’il faut savoir c’est qu’un chien habitué à vivre dehors rechignera à entrer dormir à l’intérieur malgré le mauvais temps. De même, un chat habitué à vivre à l’intérieur tremblera sous l’effet du froid glacial. On part donc de la logique que ceux habitués à l’extérieur doivent y rester tandis que ceux habitués au confort intérieur doivent rester à la maison.

Lire aussi – Pourquoi mon chat tremble ?

Cependant, même si la logique se tient, il faut quand même faire preuve de bon sens. Même si votre Husky adore vivre sous la neige, il faut quand même lui préparer une niche bien isolée, étanche et surélevée. Cette dernière devra également être placée à l’abri du vent. Votre toutou pourra ainsi s’y reposer en toute quiétude quand le temps se corse vraiment.

En ce qui concerne les animaux de compagnie d’appartement, il faudra également continuer à les faire sortir de temps en temps, quand il ne fera pas trop froid. Pensez quand même à faire porter un manteau à votre chien ou à votre chat avant de sortir s’il s’agit d’une race à poils ras ou sans poils.

Attention, il y a des cas exceptionnels qui ne doivent pas être ignorés. Par exemple :

  • Si votre Berger Malinois habitué à vivre dehors tombe malade et que la température extérieure frôle le 0°C, le mieux c’est de le faire rentrer à la maison le temps qu’il récupère.
  • Si votre chien d’extérieur n’est encore qu’un bébé de quelques mois, mieux vaut le garder au chaud à la maison, le temps que cet hiver passe puis l’y habituer doucement à partir de l’hiver prochain.
  • Si votre teckel, habitué au confort douillet de votre maison, commence à faire ses besoins un peu partout à la maison, ne le mettez pas dehors en plein hiver, car il n’y survivrait pas. Le mieux c’est de prendre d’autres dispositions pour qu’il n’agisse plus de la sorte.

Le choix entre le laisser gambader dehors ou le faire rentrer à la maison se fera alors au cas par cas.

Les puces, les tiques et les aoûtats …

Bien que ces parasites prolifèrent surtout durant les jours plus chauds, ils restent quand même présents malgré le froid. Il faut donc rester prudent et surtout continuer les traitements préventifs. En général, les tiques se font plus discrètes dès les premières gelées, mais il peut en rester dans certains recoins. Les aoûtats et les puces, quant à eux, restent bien présents.

Si votre chat est du genre à partir à l’aventure qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige, inspectez-le bien après chaque sortie, car il pourrait rapporter quelques parasites à la maison. Il en va de même pour le chien qui aime se promener avant de rentrer à la maison.

Aussi, il faut savoir que les puces aiment se faufiler dans les foyers en hiver, car il y fait plus chaud. Il pourrait alors être nécessaire de faire un traitement antipuce à la maison et de traiter également l’environnement extérieur. Cela permettrait d’éviter les infestations.

Les accessoires pour protéger chats et chiens du froid

Les accessoires pour protéger chats et chiens du froid

Quand la température devient vraiment extrême, il est plus sage de couvrir nos compagnons à quatre pattes. Ceux à poils ras ou totalement nus devront porter un manteau en permanence. Si vous avez adopté ce genre de race, mieux vaut les habituer à ce vêtement dès leur jeune âge. Optez pour un manteau qui soit bien à leur taille pour éviter le frottement. En général, les races à poils longs n’en ont pas besoin, mais si ces dernières persistent à rester dehors malgré la tempête de neige, il serait plus judicieux de leur faire enfiler cet accessoire. S’ils refusent de le porter, ajoutez des couvertures chaudes supplémentaires dans leur niche.

Outre les manteaux, il y a également les bottines conçues pour les pattes des chiens. Certes, elles ne sont pas très pratiques, mais elles sont efficaces pour protéger leurs coussinets du froid et des crevasses. Si votre boule de poils refuse vraiment d’en porter, appliquez une solution tannante sur ses coussinets. Ce traitement doit être fait si le chien aime courir partout ou si vous comptez faire une randonnée hivernale. Dans ce dernier cas, la solution doit être appliquée quelques jours avant le jour de la sortie. Si malgré ces précautions, des crevasses apparaissent, il faut y appliquer une pommade grasse et cicatrisante lorsque l’animal est endormi.

Enfin, il faudrait également appliquer de l’écran total sur les parties sans poils et dépigmentées de vos animaux de compagnies, surtout chez le chat à truffe dépigmentée et à oreilles blanches. La raison est que la réverbération du soleil sur la neige et la glace peut entraîner des dermites solaires. Sur le long terme, cela peut se transformer en cancer. Dans l’idéal, il faudrait également protéger leurs yeux, mais comme il est difficile de leur faire porter des lunettes de soleil, le mieux serait de programmer leurs promenades à une heure où le soleil ne tape pas trop fort.

Quelques bons gestes à adopter

Après chaque sortie, il est conseillé de rincer les pattes de votre animal de compagnie dans de l’eau tiède puis de bien les sécher. La raison est que si les balades se font en ville, la route peut être couverte de sel de déneigement. Les pattes des animaux en seront alors couvertes or, ils aiment les lécher une fois à la maison. Pour éviter qu’ils avalent les produits de salage, le rinçage est fortement conseillé. Il faudrait en faire de même sur toutes les parties ayant été en contact avec le sol. On pense notamment au dessous du ventre ou à la pointe de la queue.

Il faut également faire très attention à l’antigel utilisé pour la voiture. Le fait qu’il soit très sucré le rend appétant aux yeux de nos compagnons à quatre pattes. C’est pourtant un produit qui leur est très toxique, car peut engendrer une insuffisance rénale aigüe et mortelle. Bien que l’utilisation de l’antigel n’est plus très courante aujourd’hui, faites attention si vous en avez en stock au garage. Rangez-les dans un coin où ils ne pourront pas le lécher.

Durant la période des fêtes

Durant la période des fêtes

Malgré le froid, on aime cette période riche en festivités et en abondance en matière de nourriture. Si nous, nous pouvons nous permettre des excès, il faut faire attention à nos chats et nos chiens.

Lire aussi :

Pour eux, pas question d’excès et surtout on évite de leur donner les restes de table. En effet, certains ingrédients de nos plats peuvent être difficiles à digérer pour eux, voire mortels. C’est notamment le cas du chocolat qui leur est totalement interdit. Attention donc aux restes de gâteaux au chocolat de Noël. Evitez aussi de leur donner les aliments trop gras et surtout les os de la dinde ou de toute autre volaille que vous avez mangée au réveillon. Gardez bien en tête que les chiens ne digèrent pas les os de volaille. Ils vont seulement se retrouver coincés dans leur estomac.

Les restes de table des fêtes occasionnent souvent des pancréatites, des torsions d’estomac, des indigestions et des intoxications.

Et bien que cela soit évident, évitez à tout prix de donner de l’alcool à vos boules de poils. Cela peut occasionner des vomissements, des convulsions, voire la mort à cause d’un arrêt cardiaque ou respiratoire.

Outre les aliments, il faut aussi faire attention aux décorations de Noël. On ne vous dit pas de les bannir, mais si possible, de dresser le sapin dans une pièce où le chien et le chat n’ont pas accès. Diverses raisons expliquent cela …

  • La curiosité :

Nos animaux de compagnie (principalement les chiots et les chats) sont très curieux de nature. En voyant toutes ces décorations et ces lumières, ils vont jouer aux inspecteurs pour savoir ce qu’il en est. Il n’est donc pas rare qu’un sapin bien décoré finisse par s’affaler au sol, car le chat trop espiègle a voulu attraper une boule scintillante. Dans le meilleur des cas, le sapin est tombé sans entraîner d’autres décorations dans sa chute, mais dans le pire des cas, des bougies allumées sont tombées également et causent un incendie. On peut aussi craindre un court-circuit, des blessures ou coupures, une strangulation à cause des guirlandes …

  • L’ingestion de produits nouveaux pour eux :

Les chiens et les chats aiment avaler tout ce qu’ils trouvent et surtout s’il s’agit de choses nouvelles. Une petite boule qui a roulé par terre, des boules de gui, du houx, du santon … il faut faire très attention, car l’ingestion de ces éléments peut générer des conséquences désastreuses.

Les boules de gui, notamment, contiennent de la viscotoxine. Au moment de l’ingestion, l’animal ne souffre pas, mais quelques heures après, des irritations des muqueuses digestives vont survenir. Cela s’enchaîne avec des troubles neurologiques, de l’hypotension et la mort s’il n’est pas traité à temps. Le houx est également toxique et génère à peu près les mêmes symptômes. Nos animaux de compagnie sont toutefois moins attirés par ses feuilles piquantes.

Pour l’heure, aucun antidote à ces intoxications n’a été découvert. Le seul moyen de le sauver c’est de l’emmener très vite chez le vétérinaire, mais encore faut-il que vous trouviez un spécialiste ouvert durant la période des fêtes.

Pensez à souscrire une assurance animaux pour bénéficier d’une bonne couverture en cas de besoin.

Auteur de l’article : paula

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *