Magazine et revues Vétérinaires > Services > Diabète : des chiens qui dépistent un changement du taux de glycémie

Diabète : des chiens qui dépistent un changement du taux de glycémie

(Mis à jour le: 11 août 2020)

Placés aux services des personnes malvoyantes et aveugles, formés pour détecter des substances illicites, dressés pour garantir notre sécurité, … les chiens peuvent vraiment être polyvalents et intelligents si on leur donne une bonne éducation. C’est d’ailleurs dans ce contexte que des chiens ont été formés pour détecter les crises d’hypo ou d’hyper glycémie chez les personnes atteintes de diabète de type 1. Un projet assez fou, mais qui a donné des résultats très prometteurs.

Les chiens au service de la médecine

Au cours des 10 dernières années, les scientifiques ont réussi à prouver que les chiens sont capables de détecter un cancer du sein ou un cancer de la prostate. Tous les chiens ont cette aptitude à condition de les former à cela. Alors que les chercheurs continuent toujours leurs recherches pour comprendre comme notre fidèle compagnon arrive à faire cela, d’autres scientifiques se penchent sur une autre découverte également prometteuse. Il s’agit de l’aptitude des chiens à détecter une anomalie au niveau du taux de glycémie des personnes diabétiques.

Décidément, nos amis à quatre pattes ont la côte auprès des scientifiques et des médecins et ils ont bien raison de leur laisser une chance, car à terme, ils peuvent réellement sauver la vie de leurs maîtres.

Les chiens détecteurs de diabète

Les chiens détecteurs de diabète

Correction : ils ne détectent pas le diabète, mais savent détecter une anomalie au niveau du taux de glycémie dans le sang. Ainsi, en cas d’hyperglycémie ou d’hypoglycémie, le chien le détecte assez tôt et peut avertir son maître afin que celui-ci prenne les mesures nécessaires.

Même si l’explication reste encore assez floue, les scientifiques affectés sur ce projet ont pu déterminer que certains chiens détectent une hypoglycémie grâce aux composants volatils présents dans l’haleine des personnes diabétiques. D’autres chercheurs pensent, quant à eux, qu’en cas de crise de diabète, les patients dégagent plus d’adrénaline dans leur sueur et c’est cela que les chiens détectent rapidement.

Dans tous les cas, les chiens, une fois formés, peuvent alerter leurs maîtres avant que la crise n’empire. Pour les alerter, deux manières leur sont enseignées :

  • Soit ils donnent des coups de museau au niveau des jambes de leurs maîtres
  • Soit ils appuient sur un bouton d’alerte placé à leur niveau

Même si la formation est surtout destinée aux chiens, les maîtres sont également formés pour que le projet réussisse. Ils doivent notamment savoir interpréter les signes de leur chien au cas où ce dernier n’aurait pas le bouton d’alerte à sa disposition.

Lire aussi – Zoom sur les troubles comportementaux du chien

Quelle race de chien peut devenir « détecteur de diabète » ?

Jusqu’ici, les scientifiques n’ont pas déterminé de race précise. Les premiers essais lancés ont démontré que toutes les races pouvaient être formées pour devenir un bon « détecteur de diabète ».

C’est en 2016 que ce projet a commencé, d’abord aux Etats-Unis, puis en Europe. En France, c’est l’association Acadia qui propose des formations aux chiens. Cette association s’est donné pour mission d’exploiter les 200 millions de cellules olfactives des chiens pour en faire des tests de dépistage non-invasifs.

Tous les maîtres peuvent y emmener leur compagnon à quatre pattes pour qu’il y soit formé. Même si la formation coûte assez cher, avoir un chien formé peut réellement sauver la vie d’un membre de la famille qui souffre de diabète.

Un projet qui peut sauver des vies

Le taux de glycémie chez une personne qui souffre de diabète de type 1 peut varier toutes les heures, voire chuter brusquement. Si la personne n’est pas traitée à temps, cela peut lui coûter la vie. Pour ne pas atteindre ce stade, les chiens renifleurs se montrent efficaces. Dès qu’un petit changement du taux de glycémie survient, ils sonnent immédiatement l’alerte.

Puisque la détection se fait dès le début de la crise, la personne a le temps, soit de s’injecter de l’insuline, soit de manger pour stabiliser son taux de glycémie. La crise ne risque donc pas de s’aggraver et cela confère une meilleure qualité de vie aux personnes diabétiques.

Une étude fiable jusqu’à 98%

Une étude fiable jusqu’à 98%

Depuis les premiers essais jusqu’à nos jours, de nombreuses personnes souffrant de diabète bénéficient déjà d’une assistance canine au quotidien. Parmi elles, il y a des adultes, mais aussi un grand nombre d’enfants et d’adolescents.

Après les premières observations, les chercheurs ont pu déterminer que l’efficacité des chiens dépend de plusieurs points :

  • Son éducation : il doit avoir été formé pour détecter les signes d’une anomalie. La formation dure généralement un an. A part la formation octroyée par les professionnels, découvrez aussi Comment éduquer son chien ?
  • Son âge au moment de la formation : plus le chien est formé assez tôt, plus il se montre performant dans les dépistages
  • Son lien avec son maître : il est impératif qu’un lien étroit unisse le chien avec son maître. Pourquoi ? Parce qu’une fois que l’attachement est fort, le chien est beaucoup plus inquiet de la santé de son maître et veille quotidiennement sur lui. Le maître doit alors prendre soin de lui afin que l’animal accorde sa confiance et son affection. Il faut que le lien d’affection aille dans les deux sens, car les chiens sentent quand ils ne sont pas les bienvenus. Un chien heureux est un détecteur plus efficace.

Lire aussi – Les chiens pour les accros de running

Il a aussi été déterminé que l’étude est plus efficace chez les adultes que chez les enfants. Selon les chercheurs, cela vient du fait que les enfants sont absents plusieurs heures par jour pour aller à l’école. De ce fait, même si un lien fort s’instaure entre le chien et son jeune maître, l’animal de compagnie a un peu plus de mal pour analyser les différents changements du taux de glycémie puisqu’il ne le voit qu’en fin de journée.

Dans tous les cas, c’est un projet fiable et très prometteur surtout en sachant que chaque année, le nombre de personnes diabétiques ne cesse d’augmenter. Pour pouvoir se développer davantage et venir en aide à plus de malades, l’association Acadia espère obtenir plus de subventions, car la formation des chiens coûte cher.

Réactions de certaines familles ayant déjà un chien détecteur de diabète

La plupart des familles ayant un chien détecteur de diabète n’a pas forcément envisagé de prendre un chien chez eux. Toutefois, « maladie oblige » si l’on peut dire et d’après les retours obtenus, les résultats sont excellents.

Pour les parents ayant des enfants diabétiques, l’assistance canine a été la bienvenue, car a permis de chasser leur paranoïa. Savez-vous effectivement que pour ces parents, le quotidien est rempli de plusieurs tracas à part le stress au travail ? Ils doivent vérifier le taux de glycémie de leur enfant diabétique toutes les deux-trois heures et ce, même au cours de la nuit, ils doivent contrôler systématiquement ce qu’ils mangent, quand ils vont à l’école, ils sont toujours inquiets de la santé de leur enfant ou se demandent si ce dernier a bien pris son taux de glycémie.

Avec l’assistance du chien, les inquiétudes sont toujours là, mais on sait qu’en cas de problème, qu’en cas d’oubli du test, … le chien est là pour sonner l’alerte au plus tôt. Une fois l’alerte sonné, il ne s’agit pas de s’injecter tout de suite de l’insuline, mais d’abord de prendre son taux de glycémie pour savoir que faire. Les mesures à prendre sont différentes selon qu’il s’agisse d’un hyper ou d’un hypo glycémie.

Auteur de l’article : paula

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *