Magazine et revues Vétérinaires > Conseils vétérinaires > Voyager avec son animal de compagnie : zoom sur le passeport européen

Voyager avec son animal de compagnie : zoom sur le passeport européen

(Mis à jour le: 23 avril 2020)

Votre animal de compagnie, comme les autres membres de la famille, doit avoir un passeport pour voyager. Si la destination est dans un pays membre de l’Union Européenne, il doit avoir le nouveau passeport européen qui est sortie suite à la nouvelle réglementation sur les voyages avec les animaux de compagnie du 29 décembre. Nous allons répondre à vos questions et faire un zoom sur ce nouveau passeport dans ce dossier.

Si l’enregistrement de votre animal de compagnie a été effectué avant le 29 décembre 2014 et qu’il a déjà un passeport européen, même s’il s’agit d’un ancien document, il est toujours valide. Il peut encore vous accompagner dans vos déplacements à l’étranger avec cet ancien passeport. Vérifiez la date de délivrance du passeport de votre chien, car s’il est à une date ultérieure au 29 décembre 2014, on refusera sûrement son passage à la frontière. Il a un passeport non valide et le vétérinaire qui a délivré le passeport peut être exposé à des poursuites judiciaires.

Le principe du nouveau passeport européen

Pour les animaux de compagnie, le passeport est à la fois sa carte d’identité, mais aussi la preuve qu’il est bien vacciné contre la rage. Un animal qui a un passeport a alors une identification par une puce électronique ou un tatouage. Cette identification sera mentionnée dans le passeport et on retrouvera aussi dans ce document sa description ainsi que le nom et l’adresse de son maitre. On retrouvera dans le passeport de votre animal de compagnie toutes les informations relatives aux vaccinations qu’il a faites et à ses antécédents médicaux. Si votre chien tombe donc malade pendant un séjour à l’étranger, ce passeport deviendra comme une sorte de carnet de santé.

En savoir plus sur le vaccin : Vacciner son chien : pourquoi, quand et quels types de vaccins faut-il lui faire ?

Le passeport européen est délivré exclusivement par un vétérinaire. Que ce soit en France ou dans un autre pays membre de l’Union Européenne, ce nouveau passeport est le même pour un chien, pour un chat ou pour un furet. L’animal le reçoit lors de son identification qui ne peut être réalisée qu’après la vaccination contre la rage.

Avec ce document, votre animal de compagnie peut voyager dans tous les Etats membres de l’Union Européenne sauf en Irlande, à Malte, à Suède et au Royaume-Uni. Pour le voyage dans ces pays, il faut en plus du passeport un titrage d’anticorps contre le virus de la rage. Si votre animal a moins de trois mois, vous devez faire une demande d’autorisation dans le pays de destination. Ce passeport est réservé aux voyages dans les pays membres de l’Union Européenne, ceci dit que si vous partez pour un autre pays, vous devez vous renseigner auprès de l’ambassade ou du consulat du pays de destination.

Lire aussi :

Les différents feuillets à remplir du passeport de son animal de compagnie

C’est chez le vétérinaire qu’on fait l’identification, que ce soit par puce électronique ou par tatouage et c’est également chez lui qu’on fait le vaccin contre la rage. C’est après la vérification qu’il vous remettra le passeport et le document va être partiellement vide. C’est vous qui devez remplir certaines sections. Dans la première section, on a les données du propriétaire. Vous devez donc y mettre votre nom et prénom, vos coordonnées sans oublier votre signature. Dans la seconde section, on retrouvera la description de l’animal. Vous pouvez vous faire aider par votre vétérinaire pour remplir cette partie, car on devra y indiquer votre race. Vous devez également y mettre son nom et sa date de naissance. Dans la troisième section, on doit mettre son numéro d’identification. De ce passeport, ce sont ces sections II et III qu’il faut plastifier.

La section IV est réservée au vétérinaire et elle concerne la délivrance du passeport. Il y aura le nom du vétérinaire qui a remis le document, la date de délivrance du passeport, le cachet du cabinet et la signature du vétérinaire. C’est ce feuillet que les autorités aux frontières vérifieront systématiquement, donc il faudrait qu’il soit bien rempli pour ne pas être bloqué aux frontières. La section V indique la vaccination contre la rage. On y trouvera un autocollant où seront mentionnés le fabricant, le nom et le numéro de lot du vaccin, la date à laquelle le vaccin a été réalisé et la date à laquelle il est expiré, le nom et la signature du vétérinaire qui l’a réalisé avec son adresse et son numéro. Il est à noter que même si vous avez déjà le passeport, mais si c’est le premier vaccin, il faudra attendre 21 jours pour pouvoir voyager, car c’est le délai nécessaire pour que le vaccin soit valide.

Lire aussi – Coronavirus et animaux domestiques : réponses à vos inquiétudes

Avant de partir …

Voyager avec son animal de compagnie : zoom sur le passeport européen

Pour un voyage à l’étranger, avant même que vous vous renseignez auprès d’une compagnie aérienne des conditions de voyage avec votre animal de compagnie, vous devez voir auprès de votre vétérinaire que le passeport européen de votre animal est bien valide. Vérifiez ensemble que les sections obligatoires du document sont remplies correctement. Téléphonez par la suite à l’ambassade ou au consulat du pays de destination pour voir toutes les conditions d’entrées sur le territoire pour l’animal.

Même si les conditions d’entrées ne sont pas les mêmes pour une personne et un animal, en cas de problèmes sur les documents que votre compagnon de voyage, vous allez sûrement avoir de longues discussions avec les autorités aux frontières. L’animal peut même faire l’objet d’une saisie. Pour la plupart des cas, l’animal peut se voir être placé en quarantaine au pays de destination jusqu’à ce qu’il puisse répondre aux exigences sanitaires. Ceci va directement bouleverser votre programme à l’étranger. Les autorités ont aussi le droit de renvoyer l’animal dans son pays d’origine. Dans les cas les plus extrêmes, ils peuvent même décider de faire l’euthanasie de l’animal. Cette dernière est une opération vétérinaire qui a pour but de mettre à mort de façon volontaire un animal. Il ne faudra pas non plus oublier que peu importe les mesures prises par les autorités locales, toutes les charges liées à celles-ci vont être à la charge du propriétaire de l’animal.

Auteur de l’article : clemence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *