Magazine et revues Vétérinaires > Conseils vétérinaires > Zoom sur les troubles comportementaux du chien

Zoom sur les troubles comportementaux du chien

(Mis à jour le: 21 septembre 2020)

Dans le monde canin, il est difficile de définir que tel ou tel comportement est bon ou mauvais. Cependant, certains chiens peuvent développer des troubles plus spécifiques et c’est là qu’on peut discuter de troubles comportementaux. Ceux-ci peuvent être liés au stress, à l’angoisse, à l’ennui, à un changement de lieu ou de rythme ou encore  à la vieillesse. Vous vous demandez alors si votre chien est atteint de ce trouble ou non. Nous allons vous en faire savoir plus à travers ce dossier.

Les principaux troubles comportementaux

Problèmes de comportement chez le chien
Les symptômes liés aux troubles du comportement chez le chien

Chez ces canins, ces troubles comportementaux n’apparaissent pas de la même façon et les causes peuvent être multiples et variées. Cependant, comme vous êtes son maître, vous pourrez déceler facilement certains comportements qui sortent de l’ordinaire.

  • La peur : le chien peut avoir peur d’autres chiens, mais aussi des personnes, des objets et de son environnement. Ce trouble comportemental s’explique pour la plupart des cas par le manque d’accoutumance.
  • L’agressivité envers les chiens, les chats, les objets ou les personnes : si certains canins ont peurs, d’autres vont être plus agressifs. Cette agressivité est due à la peur ou à cette réaction liée à la protection de son territoire face à des inconnus.
  • L’anxiété de séparation : ce trouble se traduit par des aboiements prolongés, de la miction, des pleurs et de la destructivité. Il affecte plus les toutous qui sont souvent laissés seuls à la maison.
  • L’excitabilité : on peut aussi parler de troubles comportements dans ce cas. Le chien peut alors mordre ou sauter sur les personnes ou jouer de manière trop violente.
  • La destructivité et la morsure excessive chez les chiots : ce sont des troubles bénignes qui ne sont pas si difficiles à résoudre. Si vous avez un chiot avec ces troubles chez vous, vous ne devez pas le gronder, mais plutôt l’éduquer.
  • La destructivité chez les chiens adultes : si votre chien est déjà adulte, là, on peut vraiment parler de vrais troubles de comportement. Ils peuvent s’expliquer par le stress ou le non-respect des libertés du bien-être de l’animal.
  • La coprophagie : il s’agit d’un trouble où le chien ingère des matières fécales. Ce problème touche plus les chiots et il n’est pas facile à traiter.
  • La miction et la défécation dans la maison : si un chien adulte continue à faire ses besoins à la maison et même si vous l’avez déjà avec vous depuis des mois, c’est un vrai trouble qui peut être lié à la peur, l’anxiété de séparation, l’arrivée à la puberté, l’excitation ou des problèmes de santé.
  • L’intolérance à la manipulation ou à l’utilisation de certains objets : c’est le cas si votre chien ne se laisse pas laver les dents ou se couper les ongles. C’est un trouble normal qui s’explique par le manque d’accoutumance ou une mauvaise expérience.

Si vous constatez ces troubles de comportement chez votre chien, il faut essayer de trouver la cause et d’interpréter son langage. Les punitions ne vont pas y mettre un terme, donc n’allez pas sur ce terrain de jeu.

Les origines de ces troubles comportementaux

Des différents troubles qu’on a exposés ci-dessus, vous pouvez comprendre que les raisons peuvent être variées chez chaque canin. Cependant, pour la plupart des cas, les origines sont le stress, l’angoisse, l’ennui, le changement de lieu ou de rythme ou la vieillesse. Ces troubles sont souvent liés à des lacunes dans l’éducation de l’animal. Ils peuvent tout de même cacher d’autres causes plus profondes comme une douleur, une maladie non diagnostiquée, un traumatisme ou un sentiment de concurrence.

Un chien qui a eu une enfance normale et qui a vécu dans les bonnes conditions ne devrait pas avoir de troubles de comportement. Ce sera également le cas si vous respectez ses caractères. Comprenez bien qu’un Retriever, qui est un chien de chasse, ne pourra pas vraiment s’adapter dans un environnement cloîtré. Si vous le lui imposez, il va développer petit à petit les troubles, même si vous l’avez éduqué parfaitement.

Remédier contre ces troubles et les corriger

Changement de comportement chez le chien
Comment interpréter les signes du mal-être chez le chien et comment les remédier ?

Face à certains troubles, on peut comprendre qu’en tant que maître, vous ne savez pas par où comment et de quelle manière maîtriser votre canin. Pour remédier contre ces troubles comportementaux du chien, le vétérinaire ne pourra pas faire grand-chose. L’idéal est de faire appel à un éducateur canin ou à un comportementaliste. Ces professionnels remonteront à l’origine du trouble pour proposer la meilleure solution. De votre côté, vous pouvez essayer d’apaiser les angoisses de votre animal par des remèdes naturels comme les fleurs de Bach.

En arrivant dans un nouveau foyer, le chien peut avoir des troubles de comportement. Ce n’est pas une raison valable pour l’abandonner. Soyez patient avec lui et allez petit à petit dans son éducation. Évitez de le brusquer et si vous n’arrivez vraiment pas à le maîtriser au bout de plusieurs semaines, faites appel à un dresseur professionnel.

Si le dresseur ou l’éducateur canin n’a pas réussi à calmer votre chien ou si ces troubles réapparaissent à nouveau, prenez rendez-vous avec un vétérinaire. Ce trouble de comportement peut cacher une maladie qui doit être traitée. Le vétérinaire devra donc procéder à des examens. Dans tous les cas, la punition n’est pas la solution adaptée pour remédier contre les troubles comportementaux et les corriger.

Les pilules calmantes pour chien

Une personne de votre entourage peut vous recommander des pilules calmantes pour chien. Aussi convaincants que soient ses arguments et même si ces médicaments semblent être efficaces, vous ne pouvez les donner à votre toutou que sur prescription d’un vétérinaire. Ces pilules peuvent faire effet sur les troubles comportementaux liés au stress et à l’anxiété et non sur les autres troubles. Si vous n’avez pas donc les bons médicaments, vous risquez d’aggraver le cas de votre canin.

A lire – Faire avaler des comprimés à son chien : comment s’y prendre ?

Auteur de l’article : Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *